Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 19:30

Olivier Truc, journaliste, connait bien les pays nordiques et avec ce premier roman  fait une entrée remarquée dans le polar puisque son livre a reçu plusieurs belles distinctions.

Cela est amplement mérité car l'intrigue est bien ficelée, le suspens est maintenu jusqu'à la toute fin de l'histoire.

Il nous fait découvrir la Laponie ou pays des samis qui s'étend sur plusieurs pays et est maintenant classée au Patrimoine mondial, en particulier  les territoires de la migration des rennes.

Les samis sont éleveurs de rennes et vivent de façon ancestrale au rythme de la migration de leurs troupeaux, le scooter des neiges ayant remplacé les skis et les chiens sauf pour quelques irréductibles dont Asnak, un des héros de ce roman.

L'histoire se déroule au moment où le soleil refait son apparition après de nombreux jours de nuit polaire, quelques minutes seulement au début et cette apparition est attendu comme une fête par les Samis, attachés à leur traditions, leur mémoire se transmet par des chants, les joïks et des objets sacrés tels les tambours de chaman réputés au pouvoir magique.

L'histoire débute par deux événements , le meurtre de Mattis, un éleveur plutôt paumé et le vol d'un tambour sacré qui devait être le clou d'une importante conférence .

Klemet, d'origine sami et sa jeune coéquipiére Nina font partie de la police des rennes et se retrouvent en première ligne dans les investigations  mais ils sont loin d'imaginer les retentissements de cette enquête.

Le peuple Sami ressemble aux différents peuples indiens en proie à la déchirure entre un ancrage fort dans leurs traditions , l'amour de la nature et la necessité d'évoluer vers un mode de vie plus adapté au monde moderne, une dichotomie qui est souvent mal vécue, engendrant violence, alcoolisme ou repli sur soi-même.

Les méchants sont bien méchants, avec un petit manque de nuances à mon avis.

Mais globalement, il y a bien peu de reproches à faire , parfois quelques longueurs et quelques maladresses lorsque l'écrivain décrit les états d'âme d'amoureux transis de Klemet en particulier.

Les rebondissements  sont nombreux et le style tout à fait plaisant.

Une très bonne lecture , mais attention de bien se couvrir , les températures dites clémentes avoisinnent les - 20 degrés, j'en grelotte encore.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens