Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 12:36

Histoires d'amour arrivées au crépuscule de la vie , vous nous faites chavirer dans un monde nostalgique!

Elsa revient chez elle, elle est au stade terminal et veut passer sa fin de vie  dans les lieux et avec les personnes qu'elle aime, Martti, son mari, Ella , sa fille et  Anna et Maria ses petites filles.

Un peu caricatural, me direz-vous, mais dans cette partie du roman qui se passe à l'époque actuelle, on devine rapidement les fissures, celle du temps qui passe avec les regrets de l'enfance, de la relation qu'a la mère avec ses petits quand tout semble fort et que la main de la fillette qui se brule en faisant les gateaux avec sa maman fait entrevoir déjà que l'on ne peut protéger ses rejetons du mal et de la douleur.

Cette partie du roman montre également la notion de perte de la reconnaissance sociale quand on vieillit, c'est tout un tas de détails racontés par petites touches , étonnantes de justesse et de sensiblité pour une jeune auteure.

La découverte d'une robe oubliée dans une armoire introduit le récit se déroulant dans les années soixante ,une histoire d'amour entre Martti et Eeva, amour au delà de la raison.

Les liens communs se sont bien sûr, les mêmes personnages que l'on retrouve quelques années plus tôt, plus jeunes bien entendu mais très différents de ceux que l'on a cru connaitre.

C'est aussi les relations entre une jeune femme et la fillette ,comme elle est nommée ,qui n'est pas sa fille et dont elle doit faire le deuil lorsque la relation amoureuse avec l'homme finit, dommage collatéral qui a son paralléle avec l'histoire actuelle d'Anna et qui peut être plus douloureuse que la perte de l'amant.

C'est joliment raconté, tendre, on aimerait aussi aller dans le sauna se raconter des confidences ...

Reste quelques petites choses qui m'ont agacé, la répétition de "elle ne le sait pas encore mais ..."et le mutisme sur ce qui se passe entre les deux périodes, la façon dont le couple se reconstruit, dont la fillette appréhende la séparation avec la jeune femme,comme si tout ce pan de vie était comme le portrait inachevé d'Eeva caché sous la toile représentant Anna peinte par son grand-père , un des messages émouvants de ce roman.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens