Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 15:57

Le nombre de critiques publiées sur ce livre m'incitent à rester humble et brève.

Ecouté en Audio-livre, cela a été pour moi un coup de poing.

Après un tableau plutôt idyllique d'une famille nombreuse avec des parents originaux, des enfants si beaux qu'ils servent de modéles pour les photos de mode , nous assistons à la déchirure de cette belle façade qui se lézarde à la mort accidentelle d'Antonin et nous entrons dans un monde de froideur, d'inceste , de suicide et de psychose...

Cela m'a entrainé un sentiment de malaise avec un peu trop de voyeurisme à mon goût.

Je comprends combien cette quête a pu être à la fois difficile et essentielle pour Delphine de Vigan , qu'il lui fallait  "casser" la sorte de malédiction ou de fatalité de cette famille , pour elle d'une part et aussi et peut-être surtout pour ses enfants, cela me parait le plus important .

Et  puis tenter de chasser ce sentiment de culpabilité vis à vis de sa mère qu'elle n'appelle Maman que lorsqu'elle découvre son cadavre, elle l'a fui de son vivant comme on fuit un danger mais cette mère en était un pour ses jeunes enfants , elle a guetté sa rechute , elle n'a pas su voir sa souffrance à la mort de sa mère Yann.

Elle réhabilite à sa façon la mémoire de cette mère et elle le fait bien .

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens