Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 16:57

Un livre tous les dix ans, voilà ce que nous offre la talentueuse Donna Tartt .

 Il faut donc le déguster car c'est une denrée rare et précieuse, or celui ci est un gros pavé dont la lecture se mérite, car l'écrit est dense , parfois pesant et ne s'avale pas d'une traite, il faut quelques moments de respiration .

La bombe qui explose dans un musée de New-York est le point de départ et le pilier de cette histoire .

Théo Decker, 13 ans , jeune garçon au caractère tourmenté , visite lemusée au moment de  l'attentat , sa mère est une des victimes et, au mileu du chaos , il rencontre un vieil homme, mourant, qui en lui confiant sa bague et l'incitant à protéger le petit tableau va également décider de la suite de sa vie, il faii la connaissance de  Pippa, son double féminin, qui sera le grand amour de sa vie .

Ce tableau , Le Chardonneret de Fabritius est un des rares rescapés de ce peintre qui trouvera la mort dans une explosion d'une poudrière  de Delft en 1654 et on ne peut s'empécher de faire le rapprochement avec notre jeune héros.

Beaucoup de thèmes sont abordés dans cet ouvrage, d'abord , bien sûr, celui du syndrome post-traumatique et Théo traine son mal-être, retenu comme le chardonneret avec son fil à la patte à ce passé tragique, blessure béante qui hante son esprit ; il n'a plus de repères, pas de modéle masculin pour lui indiquer la bonne voie, l'image paternelle dans ce livre est particulierement écornée entre les pères qui fuient, ceux qui boivent, sont violents , ce sont d'ailleurs souvent les mêmes, et ceux qui sombrent dans la folie.

Le thème de l'addiction à la drogue, à l'alcool, au jeu tient aussi une grande place , les descriptions sont terribles; Théo et son ami Boris , livrés à eux mêmes explorent le chemin qui conduit inéluctablement à la dépendance.

L'amitié, l'amour,  les rapports entre individus avec la relation quasi fusionnelle de Théo et de sa mère puis de Théo et de Boris sont décortiqués.

L'art est omni-présent,  la peinture bien sûr, la poésie, les meubles que restaure Hobie et qui sont parfois de véritables oeuvres d'art, l'auteur excelle à nous faire apprécier le travail d'artiste de cet homme qui est une figure de proue pour Théo mais qui reste énigmatique, amoureux de son travail mais peu charismatique .

 Les villes ont leur importance, New-York avec ses quartiers si différents, Las Vegas, la cité de perdition et Amsterdam , la capitale du crime ...

Beaucoup de rebondissements, heureusement car le livre est long avec un dénouement que chacun peut interpréter à sa façon .

J'ai ressenti un certain agacement en lisant car on voit ce gamin se perdre sans pouvoir l'aider, signe que l'on rentre totalement dans l'histoire.

Beaucoup de sentiments me viennent à l'esprit mais il ne faut pas déflorer le plaisir de découvrir cette pépite alors à vous de jouer ... 


 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens