Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 14:56

C'est toujours avec une petite pointe d'angoisse que l'on aborde un deuxième roman après l' excellente surprise du Club des incorrigibles optimistes.

Et bien , pour mon plus grand plaisir, cette nouvelle histoire est au moins aussi réussie avec le petit plus de croiser des personnages du roman précédent ce qui apporte un éclairage nouveau.

Jean-Michel Guenassia maitrise à la perfection la construction du roman ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais .

Ce sont d'abord les différentes étapes de la vie de Joseph Kaplan , brillant jeune chercheur juif né à Prague qui s'enchainent , parfois de sa propre initiative mais souvent menées par les événements .

D'un jeune homme aux idées affirmées mais aux passages à l'acte plus difficiles qui lui vaudront de perdre quelques uns de ses amis et amours, nous le voyons évoluer en maturité, surtout après son séjour éprouvrant dans le bled algérien pendant la seconde guerre mondiale puis conduire sa destinée même si on ne maitrise jamais les sentiments des êtres avec qui on partage sa vie.

Avec comme leitmotiv la musique de Carlos Gardel et le tango que Joseph danse comme un dieu.

Arrive la toute dernière partie du roman où le titre prend tout son sens, petite histoire dans la Grande, tout à fait plausible et que l'on osait imaginer tant la musique argentine sert de fil conducteur .

Bravo Monsieur G, vous m'avez fait chavirer le coeur comme le tango fait chavirer le corps !

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens