Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 15:16

Bien entendu, il est difficile de comparer ce deuxième tome de la trilogie de Peter May à L'ile des chasseurs d'oiseaux, coup de coeur pour moi, mais le talent de l'écrivain nous transporte vite dans cette nouvelle histoire avec la découverte d'un corps enfoui dans la tourbe depuis cinquante ans.

Fin Macleod, toujours profondément meurtri par la mort de son fils tué par un chauffard, a rendu sa plaque d'inspecteur de police et est reparti s'installer sur son île natale .

Le cadavre ayant un lien de parenté avec Tormod, le père de Marsaili , son amie de coeur , Fin se charge d'enquéter de façon officieuse avant l'arrivée des enquéteurs.

En parallèle, nous suivons , raconté à la première personne, les souvenirs de Tormod dont la démence ne permet plus des échanges cohérents et nous découvrons la vie dans les orphelinats il y a cinquante ans dans cette partie de l'Ecosse et le placement de ces jeunes enfants dans les fermes comme main d'oeuvre mais il ne faut pas oublier que ces placements d'enfants qui nous choquent à la lecture de ce livre était pratique courante en France au début du XX ème siécle dans les familles nombreuses peu aisées     : c'était une solution facile pour avoir moins de bouches à nourrir et pour les fermiers d'avoir de la main d'oeuvre peu couteuse, mon grand-père avait des souvenirs terribles de ses jeunes années loin de sa famille ...

Peter May nous transporte toujours avec autant de poésie dans ces paysages battus par les vents et la pluie, ces landes inhospitalières, ces petites îles au bout de l'Ecosse.

Ses personnages sont attachants, fragiles, ils sont peu expansifs dans leurs paroles et leurs sentiments mais les trahisons sont ancrées et rien n'efface les blessures du passé, restent la tendresse et les regrets... C'est émouvant .

Que réserve le dernier tome, je vais attendre un peu pour faire durer le plaisir ...

 




Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens