Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 13:03

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51yNxKOcarL._SL160_.jpg

Dés la couverture du livre, on est intrigué.

 La curiosité est en éveil et est exacerbée au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire de Caroline et son Père .

Une vie en marge de la société , une maison qui n'est même pas une cabane, cachée dans la forêt, mais c'est une forêt en bordure d 'une banlieue , où  différentes communautés se côtoient, celles des vrais marginaux parce qu'ils nont pas le choix , les prisonniers qui viennent travailler , les joggeurs qui parcourent les sentiers ...

On ne sait pas pourquoi nos deux héros se cachent, il y a un lien fort entre eux, une histoire qu'on ne connaît pas et qu'on imagine, hypothèses à partir de mots qui reviennent en leitmotiv : hélicoptère , on voit l'homme vétéran du Vietnam, il reçoit des chèques, une pension militaire ?  les faits se passent en 1997 donc une autre guerre, celle d'Irack ? C'est un puzzle mental qui fait qu'on ne lâche pas le livre.

Ces deux là ne sont pas ordinaires, fréquentant les bibliothèques , Caroline son encyclopédie sous le bras et Randy son cheval en plastique, son fétiche dans son sac à dos.

  

La vie aurait pu continuer un certain temps comme cela, choisie et heureuse mais cette harmonie vigilante sera rompue par une inadvertance de Caroline, un détail qui va faire basculer le destin et ce sera la fuite, la fuite en avant, cavale improbable , on pense à La Route de Mc Carty .Quelques éléments seront dévoilés à la toute fin du livre mais  l'imagination et le rêve prennent le pas sur la réalité et on ne sait plus où est la frontière, peu importe ,on est transporté par les mots et on laisse son esprit vagabonder derrière la force de vivre de Caroline.

 

    Si on avance hardiment dans la direction de ses rêves,on sera payé de succès inattendus en temps ordinaire .On franchira une borne invisible. Ne l'oubliez pas .N'oubliez pas que la pensée peut entraver. Oubliez l'oubli. La seule chose que nous cherchons avec un insatiable désir est de nous oublier nous -mêmes, de faire quelque chose sans savoir comment ou pourquoi.Les voies de la vie sont merveilleuses: la vie procède par abandon.

 

Un excellent roman !.

Merci beaucoup à  News Book http://newsbook.fr/ et aux Editions Rue Fromentin pour ce partenariat.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Ys 21/02/2012 20:52

Je ne vais pas tarder à le lire celui-là, il me faisait déjà envie et voilà que ton billet achève de me convaincre.

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens