Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:12

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41r8imctscL._SL160_.jpgQuatrième de couverture:

Juillet 1936. Barcelone. Dans l'exaltation du combat contre les militaires putschistes, la jeune anarchiste Valentina fait la connaissance du militant des Jeunesse communistes Ramon Mercader (qui se rendra célèbre quatre ans plus tard en assassinant Trotski). Mais c'est du cousin de Mercader, Artur, un jeune bourgeois romantique, que Valentina tombe éperdument amoureuse. Elle est prête à remuer ciel et terre pour le faire sortir des geôles clandestines stalinienne où, accusé de collaboration, il est torturé. Dans une Barcelone acculée, bombardée quotidiennement, encerclée par les forces de Franco, et tandis que s'annonce la défaite des républicains, Valentina sait qu'elle devra prendre tous les risques pour sauver son amant. Inspirée par les chefs-d'oeuvre de Tolstoi, Nuria Amat ,nous plonge au plus sombre de la guerre d'Espagne. Sous le feu des balles, deux jeunes gens que tout oppose réinventent l'amour de défient l'Histoire...
Mon avis:

J'avais été séduite par les promesses du résumé fort alléchant mais je n'ai jamais été transporté d'exaltation en suivant les péripéties des différents héros.

C 'est dommage, ce livre est bien documenté à condition déjà de connaitre un peu l'histoire de la Guerre d'Espagne, il montre combien le camp republicain pouvait être divisé entre des courants politiques aux objectifs très différents mais toutes ces explications donnent un cotê très journalistique au récit sans pour autant être didactique, il a fallu que je lise d'autres documents pour comprendre qui était avec qui , et reprendre globalement la chronologie de ce conflit.

La plus grosse deception vient de l'histoire d'amour annoncée  qui ne parvient pas à être émouvante ou poignante,  Valentina n'a rien d'une heroïne romanesque,Artur, son amant,est bien palichon.

Quant à Ramon Mercader autre figure importante ,il n'apparait pas non plus fort sympathique et l'on suit ses aventures sans émotion.

L'histoire fait souvent des retours en arrière qui brouillent les esprits et stoppent toute velléité d'intérêt immédiat à l'intrigue .

Le nombre de personnages intervenant également au cours de la narration rajoute à la complexité de la compréhension.

On est bien loin du merveilleux roman d'Hemingway "pour qui sonne le glas" qui se lit d'une traite tellement on est précipité dans l'action et  le combat.

Nuria Amat si elle a voulu s'inspirer de Guerre et Paix n'a pas su reproduire l'ambiance si particuliere de ce gros pavé qui fait que l'on oublie ses longueurs ...

Je remercie NewsBook et les éditions Robert Laffont pour ce partenariat;

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens