Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 10:37
Seuls les vivants de Lou Berney

The long and faraway gone : titre original de cet excellent nouveau roman , sans doute  plus proche de l'ambiance ressentie ...

En 1986 , à Oklahoma City, deux événements dramatiques sont survenus :

une fusillade dans un cinéma faisant 6 victimes parmi les employés et épargnant Michael, le plus jeune et peu de temps avant, la disparition jamais élucidée de Geneviève , une jeune fille de 18 ans qui accompagnée de sa jeune sœur Julianna passait la soirée à la fête foraine locale . Le décor est planté, voilà le postulat de base de l'histoire mais pour Julianna et Michael devenu Wyatt c'est le couperet pour leur vie ordinaire .

26 ans plus tard, Julianna est devenue infirmière dans l'idée de soulager les autres à défaut d'elle-même, elle reste à l'affut sur les réseaux sociaux de la moindre information sur cette soirée qui a marqué pour elle , le début d'une longue absence . Cette quête va l'entrainer  au delà du raisonnable , un besoin de savoir au dessus de tout ...

Wyatt a quitté depuis longtemps la région et est devenu détective . Une nouvelle enquête le ramène dans la ville et surtout ravive ses souvenirs alors qu'il pensait les avoir enfouis. Ses interrogations : pourquoi moi et cette lourde culpabilité d'être vivant lui reviennent tel un boomerang en pleine face et prennent le pas sur la raison qui l'a envoyé sur place au fur et à mesure qu'il sillonne les rues et se rend sur les lieux de l'ancien cinéma.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'histoire ne tourne pas en rond, l'introspection des deux personnages est mêlée aux événements de 2012, avec de fréquents allers-retours , des rencontres actuelles marquantes et pour Wyatt, une enquête qui si elle piétine, lui fait rencontrer , après une agression , Julianna en tant qu'infirmière .

C'est profond comme réflexion, et les pensées de Wyatt reflètent les témoignages déchirants des rescapés de la fusillade du Bataclan que l'on peut suivre actuellement .

Il y a une fin , plutôt inattendue dans les deux cas qui clôt ce magnifique récit.

Lou Berney est un écrivain que j'avais découvert avec November Road que j'avais déjà beaucoup aimé , et je trouve sa maitrise de la psychologie de ces personnages remarquable . Pas de pathos, mais de la finesse et une écriture sensible et juste .

J'ai passé un très bon moment de lecture grâce à Masse critique et aux Editions Harper Collins ,  je leur adresse tous mes remerciements .

Partager cet article

Repost0

commentaires