Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 12:13
Femme à la mobylette de Jean-Luc Seigle

J'avais imaginé, avant de commencer ce roman, un personnage comme Yolande Moreau sur sa mobylette, une femme lumineuse et facétieuse, traversant des paysages  de banlieue de province ...

Dès les premières phrases, ma projection d'images s'est effacée et on comprend d'emblée , devant cette femme au petit matin qui se sent au plus profond de la misère, abandonnée par son mari, traquée par les services sociaux , que ce roman va nous plonger dans la dure réalité d'une vie de mère, seule, sans boulot avec trois enfants à élever ... 

Reine se décide dans un sursaut de lucidité à remettre en état le jardin , laissé à l'abandon depuis le départ de son mari ,  et découvre au milieu d'un tas de ferraille une mobylette . Cela lui permet enfin d'accéder à un travail : elle sera passeuse de morts , c'est comme cela qu'elle voit son job de thanatopracteur , drôle de bonne femme qui parle aux morts, les habille et les fait beau et qui discute aussi devant la tombe de sa  grand-mère communiste et amoureuse de Tolstoï et qui a élevée Reine .

C'est aussi  grâce à la mobylette bleue qu'elle rencontre l'amour ...

On pourrait se dire que la vie va enfin sourire à Reine mais c'est sans compter que l'ardoise du passé ne s'efface pas comme par magie . 

Un roman d'une grande sensibilité mais que j'ai trouvé moins marquant que ceux lus précédemment de Jean-Luc Seigle 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens