Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 22:00
L'affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh

Pas toujours évident de se faire un nom dans le milieu prolifique  des auteurs de romans policiers ,et  de captiver ses lecteurs :  c'est pourtant ce que réussit à faire cet écrivain australien, Tony Cavanaugh dont c'est le premier roman traduit en France ... merci Sonatine pour la trouvaille ... mais,  à priori,  pas le numéro un de la série , car son héros, le flic Darian Richards a un lourd passé fait d'enquêtes qui l'a amené à quitter son poste et à vivre au bord d'une rivière en tentant d'attraper des truites ce qui pour lui a l'air plus compliqué que de pourchasser des assassins .

Pas de bush, d'aborigènes ou de kangourous ici, et  il est loin le Napoléon Bonaparte d'Arthur Upfield , mon premier auteur australien du genre , la ville de Melbourne où va se dérouler l'essentiel de l'action , est un cadre nettement moins exotique ...

Mais revenons à Darian et ses cannes à pêche , donc : prié par le commissaire Copeland Walsh de rouvrir une enquête vieille de 25 ans sur la mort non élucidée d'une très jeune femme, Isobel Vine dans le but d'innocenter définitivement les flics qui avaient un lien direct avec cette affaire , parmi eux effectivement l'un doit prendre la succession du commissaire .

De retour à Melbourne, accompagnée d'une jeune collègue, Maria, il n'est pas accueilli avec un franc plaisir par ses anciens collègues , et encore moins lorsqu'il s'agit de remuer la vase des marécages dans lesquels ils évoluaient à cette époque , milieux de la drogue , de la prostitution et du banditisme, la frontière étant souvent floue ... et il s'avère que les suspects sont plutôt nombreux même si beaucoup semblent s'être assagis .

A force de pugnacité et de perspicacité, le duo va dénouer tant bien que mal un écheveau dont les fils étaient bien emmêlés et depuis de nombreuses années recouverts d'une poussière malsaine.

C'est bien mené, l'auteur n'en fait pas trop : le profil psychologique et les rappels du passé de nos enquêteurs restent esquissés , il met un certain humour dans ses propos , j'ai bien aimé la visite bien particulière de Melbourne que  Darian fait à Maria en évoquant à chaque coin de rue  les affaires les sordides ...

La chute surprend, ce qui est appréciable  dans ce genre de littérature .

Merci pour ce bon moment de lecture à Babelio et aux Editions Sonatine .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens