Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 13:26
Article 353 du Code Pénal de Tanguy Viel

Sonnée , comme après l'annonce d'un verdict qu'on n'attend pas , en refermant ce roman ...

L'histoire commence par les dernières minutes de Lanzenec dans les vagues de l'océan , poussé hors du bateau par Martial Kermeur ...Voilà pour les faits !

Comment un homme peut être amené à un tel geste , c'est ce que le juge va demander à Kermeur .

Fin des années 1980 ,  sur une presqu'ile bretonne, sinistrée depuis la fermeture de l'Arsenal de Brest ; les ouvriers licenciés ont touché leur prime qui servira pour la plupart à s'acheter un bateau de pêche , c'était en tout cas l'intention de Martial Kermeur jusqu'à ce que le fameux Lanzenec achète la propriété de la commune baptisée le Château , et dont le pavillon du gardien est occupé par Kermeur et son fils Erwan de 11 ans avec l'intention de construire un ensemble immobilier et de transformer cette modeste presqu'ile en station balnéaire .

Martial Kermeur ,  raconte avec ses phrases à lui, d'homme simple, peu instruit, mais fier , de cette fierté des gens de terroir ou de mer, appartenance à une communauté universelle de ceux dont on ne parle jamais parce qu'on a rien à en dire mais qui sont l'essence même de l'humain , et ces paroles ne sont pas seulement un monologue,  car il se parle et se répond, comme s'il faisait lui-même son procès à la fois juge et partie avec simplicité mais aussi beaucoup d'intelligence , de talent et parfois d'humour , les mots sortent seuls , en entrainent d'autres , c'est tout sauf une plainte , c'est une victoire sur l'adversité , un combat ancestral ...

et le juge écoute - presque un prêtre dans le confessionnal ou un psychiatre ...

En spectateur muet de cette de cette arnaque Erwan le fils grandit : comme une éponge , il absorbe l'absurdité et la cruauté de cette situation dont le père cache à tous , à commencer par son fils, le dénouement prévisible.

Terrible enchainement dont on sent tout le caractère dramatique .

Autant je n'avais pas aimé Paris Brest de Tanguy Viel, autant ce roman m'a emporté dans les summums du plaisir de lecteur .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by spleen - dans litterature
commenter cet article

commentaires

Au Milieu De L'océan De Mes Pensées, Un Petit Radeau

  • : le journal de Louloune
  • : Parler de mes lectures, partager mes coups de coeur,mes bonnes et aussi mes moins bonnes surprises, decouvrir d'autres choses...
  • Contact

Recherche

Liens